Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2009

American beauty

Avec 663 000 licenciements en mars, c'est à plus de 5 millions que s'élève maintenant le nombre d'emplois supprimés par les entreprises aux Etats-Unis. Si l'on compte sur la consommation des ménages américains comme moteur de la reprise, on est peut-être mal parti...

Difficile de vendre des biens et des services à des gens qui n'ont plus de revenus! Telle est la quadrature du cercle dans laquelle s'est enfermé un capitalisme trop rapace: dans un monde fini, combiner des travailleurs bon marché et des consommateurs généreux. Nous sommes loin des principes de M. Ford pour qui l'objectif était de rendre ses ouvriers capables d'acheter les voitures qu'ils construisaient.

Rappelons que le crédit s'est substitué au cours de ces dernières années aux ajustements insuffisants de la masse salariale et que c'est une des raisons de la panade où nous sommes. C'est dommage, car la solution était ingénieuse: les usines économisaient sur les salaires tout en procurant une activité de masse aux banques! A quelque chose près le même mécanisme par lequel en nourrissant les gens de junk food on développe le marché des salles de fitness, des produits amincissants, des psychologues et autres coaches en diététique!

Oui, vraiment ingénieux le Système! Dommage que, de temps en temps, il y ait des ratées!

Les commentaires sont fermés.