Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/10/2009

A quelque chose malheur est bon !

Les pêcheurs artisanaux du Kenya se réjouissent : sur certains lieux de pêche, la valeur quotidienne de leurs prises est passée de 5 à 200 livres sterling. La raison ? Il s’agit de zones hantées par les pirates somaliens qui ont fait fuir les usines flottantes venues de Chine et du Japon...

 

http://www.channel4.com/news/articles/world/africa/the+aposbenefitapos+of+somaliaaposs+pirates/3399027

 

Les commentaires sont fermés.