Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2013

Les sept ponts de Königsberg

 

 

Königsberg (Kaliningrad aujourd'hui) s’est développée autour de deux îles reliées entre elles et au reste de la ville par sept ponts. Le problème, imaginé il y a deux ou trois siècles, consiste à déterminer la promenade qui permette d’emprunter tous les ponts. La difficulté vient de la somme des règles que l’on se donne: il s’agit non seulement d'emprunter tous les ponts mais aussi de ne passer qu'une fois par chacun d'entre eux, de revenir au point de départ et de ne pas franchir l’eau par un autre moyen. 

Konigsberg_bridges.png

Au delà de l'exercice de la réflexion, la création de ce genre de casse-tête est emblématique d'un certain travers de nos sociétés. Nous ne cessons de dire que le monde est complexe, mais c'est souvent parce que, tout en souhaitant une chose, nous mettons tant de conditions et de réserves aux moyens d'y parvenir que nous nous retrouvons entourés de barrages et que la solution à trouver devient un labyrinthe dont on ne sait même pas s’il ressortira quelque part. Par exemple, nous voulons l'emploi, la mondialisation, l'euro, la bourse et l'estime de la chancelière allemande. Nous voulons réduire nos dettes, relancer la croissance, sauver Chypre, renflouer les banques, être invités chez les riches, être reconnus des technocrates internationaux, et tout cela en abandonnant à un pouvoir extérieur la maîtrise des choix budgétaires ou stratégiques de la nation. 

 

Ce travers, ne nous conduisant qu'à l'inhibition, nous livre de fait à la force des choses qui, le plus souvent, n'est que celle de l’entropie. Dans Un taxi pour Tobrouk, Audiard fait dire à Théo Dumas, un cafetier tout d'une pièce qu'incarne Lino Ventura: "Un con qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis". N’est-ce pas un peu la stratégie qu’ont adoptée les Islandais avec, malgré le scandale, les résultats que l'on sait ? Sans faire de prosélytisme politique, mais juste pour aller voir un peu au delà des sept ponts de Königsberg, je vous invite à jeter un oeil à ce document: http://www.debout-la-republique.fr/article/nda-et-des-eco...

 

Le monde, en définitive, est peut-être moins complexe que nous ne sommes compliqués. 

 

PS: A propos, le célèbre mathématicien Leonhard Euler (1707-1783) a démontré que la promenade telle que définie ci-dessus est tout simplement impossible.

PS 2: Regardez l'information qui vient de tomber http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-fi...

Commentaires

...la question est : "Pourquoi vouloir, à tout prix, passer les sept ponts ?"

Écrit par : Théomalo | 29/03/2013

Les commentaires sont fermés.