Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/12/2007

Ingrid

 

 

Cette note figure désormais dans le recueil

Les ombres de la caverne

Editions Hermann, juillet 2011

Commentaires

Assez d'hypocrisie! Ingrid Betancourt subit un calvaire et c'est révoltant. Mais de qui est-elle l'otage? Nous savons tous - ou nous pouvons tous savoir - que le combat contre les FARC constitue le fonds de commerce électoral d'Uribe. Tant que les FARC seront en rébellion, Uribe aura du grain à moudre. Et si les FARC faiblissent un peu, il envoie SES paramilitaires, manière de pourir un peu la situation. Et qui tire les ficelles de la pitoyable marionnette Uribe? Bush, évidemment, comme jadis firent ses prédecesseurs, en Argentine, au Chili...
Alors, arrêter le cycle de la violence? Oui, bien sûr. Mais d'abord, arrêter le cycle de l'aveuglement médiatique, arrêter de croire aux analyses perfides des medias à la botte du système. Et arrêter de croire aux pleurnicheries révoltantes de Monsieur Carla Bruni qui a ouvertement et explicitement
fait allégeance au président américain. Assez d'hypocrisie!!! Si on décidait VRAIMENT de faire libérer Ingrid Betancourt, elle serait libérée. Tout le monde sait ça.
L'histoire nous offre des exemples de sagesse. L'histoire, oui. Pour ce qui est de l'actualité...

Écrit par : Balout | 29/12/2007

Uribe n'a aucun intérêt à ce qu'Ingrid revienne en vie. Elle ferait une adversaire redoutable.
Au delà des personnes, la question fondamentale pour moi c'est: comment, en Colombie, cette génération peut-elle léguer à ses enfants et aux enfants de ses enfants autre chose que cette interminable violence ?

Écrit par : Thierry | 05/01/2008

Les commentaires sont fermés.