Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2008

L'art du gâchis

 

 

 

Cette note figure désormais dans le recueil

Les ombres de la caverne

Editions Hermann, juillet 2011

Commentaires

Que veux-tu que l'on réponde à ça?????? Cocteau disait un truc du genre:" un scandale devient vraiment scandaleux lorsqu'il rapporte". Nous vivons dans une société qui assume son libéralisme hystérique. Il y a quelques semaines une femme est morte de faim et de froid, à deux pas de la Promenade des Aglais où les amis de Bolloré ( et de quelques autres...) viennent rôter leur trop plein de chamapagne et de caviar... C'est dégueulasse. Voilà tout. Et ce n'est pas seulement une question de "pouvoir d'achat"... Il FAUDRA de grands chambardements. IL EN FAUDRA!

Écrit par : Balout | 20/01/2008

Oui, il faudrait que ça bouge... On a chanté à une époque "Le temps des cerises"... Dimanche soir je regardais Braveheart ce film historique sur la détermination et la trahison en Ecosse autour de l’histoire romancée de Willian Wallace... Ce décalage entre l’idéal d’un monde parfait dirigé par des valeurs (et la république en est née) et un monde prédoral est plus qu'historique... Serait-il le propre de nos civilisations ? C’est ça qui me fait peur. Alors combien d’Abbé Pierre, de Martin Luther King, de Gunther Paoli, de Paul Diel, etc… face à combien de prédateurs ? On n'est pas arrivés...

Écrit par : Jean-Marc SAURET | 22/01/2008

Les commentaires sont fermés.