Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2008

Journée mondiale de la gentillesse

 

Cette note figure désormais dans le recueil

Les ombres de la caverne

Editions Hermann, juillet 2011

Commentaires

Thierry... quelle gentillesse ! une suggestion à l'attention des syndicalistes de la SNCF... nous faire voyager gratis. Qui perd de l'argent dans l'affaire ? Je ne sais pas si c'est possible.....

Écrit par : Françoise | 14/11/2008

A propos de ton envie de dire aux syndicalistes, il me revient qu'un jour ma fille, alors ado, me dit : "Papa, tu m'énerves !" et je lui répondit : "Non, ma fille, c'est toi qui t'énerve sur moi..." Elle ne manqua pas de me le resservir le jour où je lui retournais la question...
Ce que je m'ingéniais à partager avec elle est que ce que je lui dis (ou je fais) est ce qu'il me semble, et ce qu'elle en fait, l'émotion qu'elle en retire lui revient, relève de ses attentes, objectifs, représentations...
Bon bref, je ne vais pas plus loin, je te laisse avec çà...
...et je sais bien, c'est pas très gentil... quoi que ...

Écrit par : jean-Marc SAURET | 14/11/2008

Mon bon Jean-Marc (que je vois si rarement soit dit en passant), je suis bien d'accord que le seul domaine qu'on puisse administrer, c'est le nôtre - et encore si peu si l'on en croit Lacan! Humberto Maturana dit aussi qu'on ne peut pas changer les autres (heureusement), on ne peut que déclencher en eux quelque chose dont ils puissent faire quelque chose. Cela dit, nous avons du fait de nos comportements un effet sur les autres quand ce n'est pas sur le déroulement de leur vie, et là il y a une responsabilité que nous ne pouvons renier même si elle n'est pas entière. Et cette responsabilité, on a le droit de l'interpeler. C'est aussi une forme de dialogue et un registre du lien social.

Écrit par : Thierry | 14/11/2008

gentil ! c'est presque méchant de dire de quelqu'un qu'il est gentil... Et pourtant, quel soulagement de pouvoir s'autoriser à être authentiquement gentil. Savoir qu'on à réussi à faire du bien à une autre personne, pas si facile.... Etre gentil envers soi même non plus... tant de connotations négatives.
Ce matin une de mes copines du Taichi m'a dit merci, car je l'avais orientée vers une aide pour elle même, ce soir je m'endormirai avec un léger sourire...

Bonne nuit à tous, la douceur contient une très grande force.

Écrit par : Anette | 15/11/2008

Les commentaires sont fermés.