Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2009

Le doux commerce

Combien de fois n'aura-t-on pas invoqué le "doux commerce" comme la voie du progrès, de la paix et du bonheur pour l'humanité ?

Or, si l'on accepte de descendre du ciel des idéologies, comment ne pas frémir d'horreur en lisant cet article: http://blog.mondediplo.net/2009-10-19-Egypte-organes-a-ve... ! On savait déjà, je vous le rappelle, que dans certains pays les exécutions sommaires, les "flags", permettent aux policiers de faciliter ce doux commerce et d'en recueillir le prix.

Le "doux commerce" c'est le pouvoir des riches de se procurer tout ce qu'ils veulent, parce qu'ils peuvent empêcher les pauvres de crever de faim s'ils y ont avantage et parce qu'il n'y a pas de limite aux veules complicités dès que la cupidité, la peur et l'ambition sont convoquées au festin. Un jour, ceux qui en ont les moyens feront élèver des clones d'eux-mêmes sur lesquels on pourra prélever des pièces détachées comme dans le film The Island. Vous ne me croyez pas ? Serait-ce plus horrible que ce que le XXème siècle a engendré et que le XXIème perpétue ?

Platon disait que plus la richesse augmente, plus la vertu s'amenuise. On pourrait donc en conclure que la richesse est anthropologiquement néfaste. Cela ne va-t-il pas à l'encontre de nos croyances et de notre représentation de la réussite ? C'est peut-être cela qui est en train de condamner notre monde. Nous ne sommes pas dans l'univers des Bisounours. La naïveté est aussi criminelle que le vice.

Commentaires

Ce n'est pas la richesse qui est anthropologiquement néfaste, c'est l'histoire que nous en impose la culture dominante occidentale qui, à partir de la richesse comme rempart contre la peur de manquer, profite du "bug ontologique" de notre système d'exploitation pour en faire un terrain d'expression de la dominance et de la compétition. J'apprécie énormément votre regard affûté, cher Thierry et la lecture, désormais régulière, de vos chroniques fonctionne pour moi comme un nettoyage de lunettes.

Écrit par : Peter White | 21/10/2009

Merci, cher Peter White, de cette dernière phrase et surtout de vos commentaires aussi fidèles qu'"approfondissants". Malgré le nombre croissant de visites qu'attirent mes vaticinations, le manque de réactions me donne parfois l'impression d'être dans le désert et votre présence est réconfortante. Amitiés et à bientôt!

Écrit par : Thierry | 22/10/2009

La solitude du Prince ! Tiens bon, on t'aime et on aime tes chroniques..promis, je vais faire un effort !
bises, Thierry.

Écrit par : martine gentis | 22/10/2009

Bonjour,

A propos de Lectorat, je t'ai déjà indiqué comment l'augmenter en rejoignant, ou simplement en te faisant référencé par, la plateforme Over-Blog ; la première défendant la langue française.
http://srv06.admin.over-blog.com/index.php?oob=1&module=admin&action=inscription:index&ref_site=1&nlc__=381256277599

A propos de solitude, il y a un remède bien simple, c'est d'aller dans la cage à oiseaux et tu peux me croire tu ne te sentiras plus jamais seul !
C'est l'outil d'expression libre où on est entouré uniquement par des amis qui avancent dans la même direction, t'accompagnent, te stimulent et te soutiennent sur ton parcours de vie en temps réel (direct live).
Une seule contrainte 140 caractères, mais ce qui se conçoit bien s'exprime clairement.
J'y gazouille sur la fréquence :
http://twitter.com/BobTSUC
Voir aussi une de mes récentes discussions sur LinkedIn :
http://www.linkedin.com/groupAnswers?viewQuestionAndAnswers=&gid=1786530&discussionID=8665576&goback=.anh_1786530

Cordialement
JLB

Écrit par : Jacques Le Bris | 23/10/2009

Les commentaires sont fermés.