Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2011

La cuiller ou la louche

Les « lois de l’économie » dont on nous a rebattu les oreilles, pour rationnelles qu’elles se prétendent sont simplement comparables au dogme de la monarchie de droit divin qui n’avait plus pour objet que de maintenir une classe de privilégiés et une société inégalitaire.

Voyez cet article de Jean-Marie Castagnol, qui dénonce l’obsolescence programmée des objets qu’on nous vend à grand renfort de publicité, et dites-moi ensuite ce que vous pensez du marché parfait, des bienfaits de la concurrence et de toutes les thèses des Chicago boys – ce n’est peut-être pas pour rien qu’elles ont connu leur conceptualisation la plus rigoureuse à Chicago, si vous voyez ce que je veux dire…

http://www.interaxiome.com/inter09/index.php?option=com_c...

La Révolution n’est pas survenue parce que le peuple avait faim et réclamait du pain ou de la brioche. La Révolution est survenue parce qu’on a cessé de croire en ce qui maintenait le régime contestable en place.

On raconte – c’est une blague - qu’un ministre de la santé visitait un asile d’aliénés. Le directeur de l’établissement lui explique qu’il a mis au point un test très simple pour déterminer si quelqu’un est fou ou non. Car, vous le savez, même les fous prétendent qu’ils ne le sont pas. On lui montre une baignoire pleine d’eau et on lui demande de la vider. Sur le rebord, il y a, tout près, une cuiller à café et, un peu plus loin, une louche. Le ministre, qui est intelligent comme tous les ministres, s’écrie : « J’imagine que le fou prend la petite cuiller et que la personne saine d’esprit prend la louche ! » Le directeur regarde froidement le ministre et lui répond : « Les personnes saines d’esprit enlèvent la bonde ! »

La malignité des discours, économiques ou autres, est de nous proposer des alternatives qui n’en sont pas. L’important, que nous choisissions la cuiller ou la louche, est que nous restions dans le cadre. Peut-être devinez-vous que je pense aux prochaines élections présidentielles. Ne nous laissons pas piéger. Retirons la bonde ! Ne croyons plus aux lois dont la fonction est d’en cacher une autre : celle du plus fort. Pour revenir aux Chicago boys, celle d’Al Capone.

Commentaires

L'accès à Internet nous permet aujourd'hui de voir ... que même à la télé il est possible d'apprendre à regarder comment vider les baignoires ... même si c'est à 3 heures 25 du matin sur ARTE le 24 février :-)
Il est encore temps de voir ce documentaire sur l'obsolescence programmée des objets (info vue sur la newsletter d'Arrêt sur Images )
http://www.arte.tv/fr/3714270.html
Egalement pour quelques heures encore sur ARTE VOD libre, puis je pense ensuite en téléchargement.

Écrit par : Pierre Clause | 22/02/2011

Les commentaires sont fermés.