UA-110886234-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2020

Campagne vaccinale (saynète)

 

 

 

Personnages: 

Le Président, assis derrière son bureau; « Monsieur Vaccin » dans un fauteuil en face de lui.

 

Le Président

Nous allons donc pouvoir disposer d’un vaccin et sortir de ce cauchemar!

 

Monsieur Vaccin

Je voudrais néanmoins vous indiquer une notion de prudence. 

 

Le Président

Je vous écoute.

 

Monsieur Vaccin

Je crois qu’il faudra conserver, tout au long de l’élaboration que vous ferez de la politique concernant la stratégie de vaccination,  que pour l’instant nous ne disposons que de communiqués de presse de la part des industriels. Nous attendons avec impatience - en tant que scientifique j’attends avec impatience - des publications scientifiques. Il y aura des dossiers qui seront adressés aux autorités règlementaires qui seront évidemment très complets, qui ont déjà été adressés probablement mais dont nous n’avons pas connaissance (1).

 

Le Président

J'en prends note.

 

Monsieur Vaccin

Par définition, le recul à ce jour sur l’évaluation de l’efficacité et de la sécurité de ces vaccins ne dépasse pas deux à trois mois. C’est encore bref même si c’est très significatif.

 

Le Président

Nous sommes d’accord, c’est très significatif. 

 

Monsieur Vaccin

Les données ne sont pas encore complètes non plus pour savoir jusqu’à quel point ces vaccins sont efficaces chez les personnes les plus à risques, donc les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques.

 

Le Président 

J’en prends note également. 

(il se lève et tend la main à son visiteur)

Merci de votre prudence éclairée…

(L’autre se lève mais ne s’éloigne pas)

Autre chose ?

 

Monsieur Vaccin 

Et enfin, dernier point qui est critique et dont la solution prendra du temps, c’est de savoir si le vaccin d’une part protège l’individu vacciné contre l’infection et espérons-le contre l’infection grave, mais aussi protège contre la transmission, ce qui permettrait de briser la chaîne de transmission et plus rapidement d’arriver à voir la pandémie se résoudre. Il faudra probablement plusieurs mois pour avoir ce dernier type d’information qui aussi, forcément, aura un impact sur les politiques de vaccination.

 

Le Président

Tout est clair. Je vous remercie. 

(se tournant vers les coulisses)

Varex ? On vaccine. En commençant par les vieux. 200 millions de doses. 


Si cette saynète est imaginaire, les personnages et la plus grande partie du dialogue ne le sont pas. « Monsieur Vaccin » existe et s’appelle Alain Fisher. Ses répliques sont la reproduction de l’intervention qu’il a faite à la conférence de presse du Gouvernement du 3 décembre*. Rien n’en a été retiré, rien n’y a été ajouté, elles ont été simplement découpées pour les besoins du dialogue. Au surplus, les répliques sont données dans l’ordre de l’intervention. Les répliques du Président sont imaginaires. 

* https://www.youtube.com/watch?v=KcrrZyXjKxU

(1) Eric Caumes aujourd'hui (France Inter): "Sur les vaccins à base de matériel génétique, on n'a toujours pas les publications scientifiques, les dossiers sont entre les mains des agences du médicament américaine et européenne". Se souvenir que l'European Medicines Agency n'est pas une agence indépendante. 

Écrire un commentaire