Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2008

Naïveté occidentale ?

 

 

Cette note figure désormais dans le recueil

Les ombres de la caverne

Editions Hermann, juillet 2011

Commentaires

Je crois que la stratégie de Pékin est à la fois plus subtile et fort pertinente. Les atouts de la Chine sont : sa population (ce qui veut aussi dire marché), sa structure sociale très rigide, sa capacité à être parfaitement renseignée. Ce sont les éléments qui ont structuré la société chinoise depuis des siècles. Un grand bon en avant.
L'impact sur les sociétés occidentales est énorme car en échange d'un accès au marché, les dirigeants chinois ont négocié implicitement que les pays occidentaux la ferment sur les droits de l'homme (notion absconde en Chine). Mais cela va plus loin. En effet, une fois sur le marché chinois, les pays occidentaux ont perdu leur pouvoir, la communauté internationale de même. Ensuite, le champ est libre pour réaliser ce que le plan des dirigeants chinois. Vaincre sans livrer bataille sur tous les plans : politiques, économiques, des valeurs. Sans devenir forcément les maîtres du monde, place trop exposée, mais second, "sans efforts".
Alors oui, les sociétés occidentales sont naîves doublement : en cherchant à faire endosser à la Chine des valeurs (droits de l'homme par ex) qui lui sont absolument étrangère et en ne contrecarrant pas la stratégie actuellement à l'oeuvre.

Écrit par : swimmer21 | 19/03/2008

Je crois qu'avec les chinois, on négocie avec les champions du monde du commerce... Et, pour ma part, on ne négocie pas avec le diable...
Ca fait pas mal pour une seule et même situation.
Négocier avec la chine consiste à rentrer dans son jeu et les occidentaux en sont historiquement toujours sortis vaincus...
Il faut relire Zao Fusan, chinois à la double culture taoiste et protestante. Il donne à voir cet écard de représentation aux conséquences inatendues.

Écrit par : Jean-Marc Sauret | 25/03/2008

Je voulais rajouter (outre le fait que j'ai fais une faute à Zhao Fusan...) que notre système sociétal actuel est des plus violent qui soit où l'acteur est réduit à la fonction de client. Tout le système tourne exclusivement autour du commerce et tout ce qui n'en est pas rentre dans le flou.
La chine est aujourd'hui pour nous l'expression de notre extrème. Elle joue le même rôle que nos banlieues. Elle est l'expression physique de la violence que nous construisons et nous la fustigeons de son manque de "droits de l'homme" alors que nous avons nié le sujet, tué l'humain au profit du tous consomateurs.
Bon je ne vais pas plus loin....

Écrit par : Jean-Marc SAURET | 25/03/2008

Les commentaires sont fermés.