Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2009

Tom Sawyer

« Tom Sawyer,

C’est l’Amérique,

Le symbole de la liberté! »

 

Vous avez peut-être encore, comme moi, cette ritournelle dans la tête...

 

Je ne sais pas ce que l’écolier buissonnier de Marck Twain aurait pensé de cette déclaration de Craig Barrett, ancien président d’Intel, selon qui on ne devrait pas donner le permis de conduire  aux jeunes qui n’ont pas terminé leurs études secondaires : « Pas de bac ? Pas de permis ! Il serait irresponsable de confier une voiture à un illettré. » Il l’aurait dit de la détention d’armes que j’aurais mieux compris – encore que les serial killers ne se recrutent pas exclusivement chez les illettrés. Mais, en l’occurrence, je vois surtout dans cette exclamation une expression d’élitisme intellectuel et une erreur de jugement : la qualité de la conduite d’un véhicule a peu à voir avec les processus mentaux qui permettent de passer avec succès un examen scolaire. Tout au plus, cela permettrait de renvoyer dans les limbes ceux qui arrivent dans la société avec un handicap culturel ou linguistique. Dès lors, combien de bons conducteurs, si on devait leur faire passer le bac, se verraient-ils interdits de conduite - et, subsidiairement, perdraient leur emploi ? Non, tout bien réfléchi, cette tonitruante déclaration ne m’ébahit pas d’admiration. Elle confirme juste que pour avoir montré une grande intelligence dans un domaine on n'est pas à l'abri de dire de ronflantes stupidités dans un autre.

 

En revanche, je suis persuadé que Tom Sawyer apprécierait les manifestations de la résilience qui se développe en ce moment dans l’Amérique profonde. Confrontés à la crise, ignorants de la vulgate économiste qui nous corsète, quantités de bourgs et de villes se mettent à imprimer leur propre monnaie. En toute simplicité. Mourir au nom des grands principes, ce n’est pas leur affaire. Je vous invite à lire l’article que vient de me faire suivre Jean-Marc Levy Dreyfus qui connaît bien la question des monnaies complémentaires : http://www.lepoint.fr/actualites-monde/2009-07-02/le-systeme-d-contre-la-crise/924/0/357859

 

J’en profite pour vous inviter à vous procurer le n° 2 de Transitions où plusieurs interviewes et principalement celle de Bernard Lietaer abordent le sujet des monnaies complémentaires. Le n° vous sera envoyé franco de port et d’emballage contre un chèque de 15 € à l’ordre de l’ Association Transitions - 26, rue George-Sand  75016 - Paris

 

Commentaires

Cher Thierry,

Sur le sujet des monnaies complémentaires que personnellement j'appelle plutôt monnaies privatives qui fleurissent aux USA , je rentre d'un séjour en Californie ou ma starup Paytap a été sélectionnée dans le cadre du French Tech Tour (www.Frenchtechtour.com).

J'ai pu constater les nouveaux comportements d'usage résultant de la crise du crédit ( de nombreux consommateurs US n'ont plus de carte de crédit car leur "credit Rating" est trop bas) et de l'augmentation drastique du chomage qui précarise le système de revenu les gens étant payés à la semaine voire à la journée.

L'effet collatéral est un recyclage complet du système de paiement qui passe pour une part non négligeable des consommateurs d'un système de carte de crédit ( dont le débit est différé) à un système de débit immédiat :

- les grandes compagnies à succursales (MacDonald's - Walmart ..) sont en train de lancer leurs monnaies privatives via l'émission de cartes de paiement rechargeables utilisables dans leurs seules enseignes.

- MasterCard et Visa ont lancé en grand leurs offres de cartes de débit rechargeables qui sont acceptées dans les DAB et chez les commerçants au même titre que les cates de crédit ( sauf que vous ne pouvez pas louer un véhicule ou mettre une empreinte de carte de édbit pour prépayer un Hotel ...)

- Il y a un retour en force du cash back (dans toutes les enseignes de grande distribution on trouve un rayon spécialisé) .

La pratique du cash back - disparue en France, depuis qu'il n'y a plus de chèques au porteur, consiste à ce qu'un commerçant rende de l'argent au client qui le paye avec un chèque d'un montant supérieur à l'achat .

En l'absence d'un réseau bancaire de proximité, on voit fleurir les agences de cashing, qui sont des commerces spécialisés dans le change des chèques de salaire .
De plus, elles offrent des services de transferts ( mandats) de personnes à personnes et de paiement à marchands notamment les abonnements aux commodités.
Ces agences revendent les offres de Western Union ou Moneygram, et permettent de recharger les cartes de débit de mastercard et visa .

Bref aux USA des acteurs pragmatiques sont déjà en train de démontrer que les dispositifs de monnaies locales et complémentaires sont indispensables pour sortir de la crise.

C'est ce que Bernard Lietaer anticpe et annonce avec une très grande clairvoyance depuis des années.

PS : Je profite de mon commentaire pour vous inviter à tester une monnaie privative : la monnaie de remerciement EQUITAP.
voir www.paytap.net/equitap ou www.equitap.tel

EQUITAP est une plateforme de démonstration du dispositif PAYTAP qui permet de garantir et de sécuriser des transactions de personne à personne et de personne à marchand en monnaie privative totalement dématérialisée, sans billets ni pièces, sans carte et sans terminaux de paiement electronique .

Écrit par : Jean Marc Levy-Dreyfus | 10/07/2009

je ne crois pas que lÀmerique soi la terre de la liberte, ils sont en guerre, ils son une politique de defense de guerre, et je ne pense pas que un pays en libertè faut se defendre pur être libre, au contarire

Écrit par : emule | 17/11/2009

Les commentaires sont fermés.