Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2009

Hybris et Némésis

Nemesis.jpgL'hybris, ou démesure, était pour les Grecs de l'Antiquité la dérive d'un orgueil qui ne se retient plus. L'hybris attire un châtiment: la némésis, la destruction. Prométhée, Icare, Lucifer illustrent ce fatal enchaînement. Saisi du même enivrement, Bellérophon, chevauchant Pégase et se jugeant digne de séjourner parmi les dieux, avait entrepris de voler jusqu'à l'Olympe. Lloyd Blankfein pourrait bien être le Bellérophon des temps modernes, qui se voit déjà assis dans les nuages à la droite de Zeus. Président de Goldman Sachs, il a déclaré: "La banque est en train de faire le travail de Dieu". On ne sait encore quel taon Zeus enverra piquer à la bourse la monture de ce présomptueux, provoquant la ruade qui le précipitera dans le vide. Mais si l'hybris annonce fatalement la némésis, alors tous ceux qui envisagent une prochaine descente aux enfers de l'économie mondiale pourraient bien avoir raison. Il est étonnant de voir comment l'Histoire est la plus redoutable des dramaturges.

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/11/20/04015-20091120...

Les commentaires sont fermés.