UA-110886234-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2010

L'art des illusionnistes

 

L'art des illusionnistes est de pointer du doigt ou de l'oeil l'endroit où il ne se passe rien de façon à détourner notre regard de l'endroit où il se passe quelque chose. J'ai fait maintes fois l'expérience de projeter un film d'une trentaine de secondes qui montre des jeunes gens en train de se passer un ballon, un peu comme une partie de basket improvisée. Le jeu consiste à compter les passes. Quand on a bien discuté du nombre de passes sans arriver à se mettre d'accord, je demande si quelqu'un a remarqué quelque chose d'anormal dans la scène qu'on vient de visionner. En effet, pendant que les jeunes gens s'amusent avec leurs ballon, un personnage déguisé en gorille passe au milieu d'eux, s'arrête et fait coucou aux spectateurs. Sur des auditoires compris entre douze et 100 personnes, il y a entre une et cinq personnes qui repèrent "l'animal". La question, évidemment, que je pose ensuite c'est: "Y a-t-il des choses que vous comptez, dans votre vie de tous les jours, qui vous empêchent de voir d'éventuels gorilles ?" 

Je connais, dans notre pays, des gens qui vivent dans l'angoisse de "l'islamisation" et qui deviennent agressifs quand on tente de les raisonner. Ils voient déjà les femmes européennes obligées de se couvrir la tête dans les lieux publics! Or, il y a quatre minarets en Suisse et 367 burqa en France. Que voile le voile au juste ?

http://www.monde-diplomatique.fr/2010/04/HALIMI/18990

27/03/2010

Nouvelle chronique de San Francisco

De Gérard Lebrun :

http://voilacestdit.blog4ever.com/blog/lire-article-16697...

Notre monde serait-il un château de cartes ?

Croyez-vous qu'un vent salvateur sera capable de remettre les cartes à la place qu'elles occupaient ?

Je croirais plutôt qu'après l'inattendu, ce sont de nouveaux commencements qui nous donnent rendez-vous... "L'avenir est à permettre" disait Saint-Exépury.

 

 

26/02/2010

La crise ne fait que commencer

De mon ami Jean-Michel Servet, de l'Institut universitaire d'Etudes du Développement de Genève, une analyse limpide:

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/9ee25b56-2256-11df-8df6-f...