Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2010

La crise ? Et alors ?

Mercredi soir, nous avons eu le grand plaisir d'accueillir, dans le cadre de la réunion de rentrée de The Co-Evolution Project, le journaliste économique Yannick Roudaut, sur le thème: "La crise, perspectives et opportunités". Yannick est de ces rares observateurs qui, faisant minutieusement et sans concession l'état des lieux de notre monde, nous permettent de comprendre les mécanismes à l'oeuvre et surtout de discerner, au sein des sombres perspectives que je brossais sommairement dans ma dernièe chronique, les opportunités et les espoirs dont la situation est porteuse. Je tiens à remercier Antoine Héron, l'infatigable animateur du Club Innovation citoyenne et développement durable d'avoir fait de cette brillante conférence le compte-rendu que je joins à ce post.

Crise perspectives et opportunités. janvier 2O10.rtf

 

 

Commentaires

Rapprochement avec les évènements météo et telluriques du moment ... il y a de la neige en Janvier : quelle surprise !!! ; Port-Au-Prince est détruit comme cela a déjà eu lieu il y a quelques siècles, ah bon !!! Évènements attendus et pourtant grande surprise et grande impréparation. J'ai eu le même sentiment lors de cette bien intéressante soirée ... les "surprises" à venir seront à la mesure de nos connaissances : fortes

Ce qui fait d'ailleurs le lien avec le livre de MICHEL SERRES : Le temps des crises : « Il arrive qu’un séisme ne dessine qu’une ride sur le sol ; ou quelques fêlures et fentes sur les ouvrages d’art, ponts et bâtiments. À force millénaire de tremblements de terre apparaît une crevasse large dans le paysage, comme on en voit en Islande ou en Californie, celle de San Andreas. Visibles puis imprimées sur la carte, ces traces et marques révèlent et cachent une faille géante au niveau des plaques basses, qui se meuvent lentement et cassent tout à coup dans les abysses tectoniques, invisibles. Et la cause profonde de tous ces mouvements gît là. Financière et boursière, la crise qui nous secoue aujourd’hui, sans doute superficielle, cache et révèle des ruptures qui dépassent, dans le temps, la durée même de l’histoire, comme les failles de ces plaques basses dépassent, dans l’espace, notre perception. » Michel Serres

Voir aussi : http://www.cdurable.info/Temps-des-crises-de-Michel-Serres,2165.html?artsuite=0#sommaire_2

Écrit par : Pierre C. | 17/01/2010

Fini le moment où des esprits audacieux croyaient discerner un changement d'époque. C'était prévisible, diraient certains : http://yannickrumpala.wordpress.com/2008/10/15/changement-d%e2%80%99epoque/

Écrit par : TT | 17/01/2010

C'est extraordinaire, cher Thierry, je voulais justement te présenter Antoine, et tu le connais déjà !

Écrit par : Christian Mayeur | 17/01/2010

Les commentaires sont fermés.